Les balles ne savent pas nager





Vous connaissez Andreas Wahl ? Non, c’est plutôt normal. Ce monsieur est physicien, Norvégien et très sûr de lui.

Pourquoi ? Parce qu’il s’est fait tirer dessus, volontairement, en maillot de bain, par un fusil d’assaut Sig-550.

Tout ça pour prouver la différence de résistance entre l’air et l’eau.

 

Le plongeon dans l’eau

Vous avez déjà tous vu, dans les films ou les séries, les personnages plonger dans l’eau pour échapper aux tirs de leurs poursuivants.

Après un spectaculaire plongeon, et une descente en apnée qui dure longtemps, on voit la traînée de tirs faire de superbes traces de plusieurs mètres dans l’eau.

Heureusement, si le héros est visé, les tirs passent à côté. Il doit y avoir une école spéciale où l’on apprend à ne pas tuer les héros. Tous les stormtroopers y passent d’ailleurs.

Mais est-ce que cette situation de tirs dans l’eau est réaliste?

 

La résistance de l’air

Quelques tirs de l’armée Suisse avec un fusil d’assaut Sig-550

 

 

La résistance de l’eau

L’expérience menée par Andreas Wahl

 

 

En jeux de rôle

Les vidéos parlent d’elles-mêmes : un tir dans l’eau fait chou blanc, impossible de toucher une cible si elle est sous un mètre d’eau. Et même dans ce cas, la blessure devrait être amoindrie.

Vous aller me dire, oui mais si le tir est fait hors de l’eau et pénètre dans l’eau ensuite, que se passe t-il ?

Ah ah, vous êtes taquin hein, mais devinez quoi, j’ai la réponse, je savais que vous alliez me poser la question.

La réponse en vidéo.

 

 

Moralité, si vous voulez avoir un personnage qui est sous l’eau, essayer plutôt la grenade.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *