L’auberge rouge : un lieu sympa où passer la nuit





En juin 1833, aux assises de l’Ardèche, s’ouvre le procès des époux Breysse et de leur valet Rochette. Nos trois protagonistes sont accusés d’avoir tué plusieurs personnes, venues passer la nuit dans l’auberge de Pierre Martin et Marie Breysse. Condamnés à mort sans jamais avoir avoué, sans la moindre preuve, ce fait divers est devenu une légende, connu sous le nom de l’auberge rouge, l’auberge sanglante ou encore l’auberge de Peyrebeille.

Et une telle auberge est un lieu idéal pour vos PJ’s fatigués.

L’auberge de Peyrebeille

Voici un plan de l’auberge de Peyrebeille. Ces images sont tirées du livre Le Coupe-Gorge, histoire de l’Auberge de Peyrabeille, livre fictif, puisque je le rappelle, un seul mort a été retrouvé non loin de l’auberge, et rien ne prouve que les propriétaires de l’auberge y ont été pour quelque chose.

 

Pierre Martin Breysse

Pierre Martin mesure 1,59 m. Les rares cheveux qu’il lui restent sont gris, comme la couleur de ses yeux. Il possède un gros nez. Gros buveur, gros mangeur, Pierre Martin est redouté pour sa force physique. Il parle peu et préfère s’en remettre à ses muscles.

Marie Breysse

Marie est l’inverse de son mari sur le plan social. C’est une grande bavarde et elle est très douée pour faire avouer à son interlocuteur ses secrets. On se confit spontanément à elle. Plus petite que Pierre Martin (1,52 m), elle a des cheveux noirs et des yeux marrons. Elle adore l’argent et est une excellente cuisinière.

Rochette

Jean Rochette, surnommé Fétiche, est grand, 1,70 m, châtain clair avec des yeux gris. Il est aussi fort que Pierre Martin. Plus qu’un domestique, c’est aussi l’homme de confiance des époux Breysse.

Jeanne-Marie et Marguerite Breysse

Ce sont les deux filles de la famille. Et ce sont les deux seules innocentes. Que se passera-t-il une fois que les personnages auront éliminé leurs parents. Que deviendront-elles? De futurs ennemis pour les pj’s ou bien oublieront-elles cette sordide histoire?

A moins qu’elles ne soient pas si innocentes que cela …

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *