L’Enfer était à Paris





Paris est une ville riche en Histoire et en histoires. C’est une ville idéale pour planter le décor d’un jeu de rôles, car elle regorge de lieux atypiques.

Parmi ceux-ci, il a existé un cabaret, l’un des premiers du genre : l’Enfer.

Pour l’histoire

Le café-cabaret l’Enfer a été créé en 1896 par un certain Antonin Alexander, dit Antonin. L’Enfer aurait fermé soit en 1925, soit en 1950. Il était situé au 53 Boulevard de Clichy à Paris, et à sa place se trouve maintenant une grande surface.

C’est l’un des premiers cabarets à thème au monde.

À cette époque, les Parisiens fréquentaient assidûment cafés et cabarets, et aimaient à se retrouver dans des lieux insolites.


 

La déco c’est pas Damidot

L’entrée de l’enfer était une grande tête de diable, l’intérieur présentait des sculptures de démons, des peintures de femmes nues et un mobilier sobre. Le plafond était bas, et derrière un épais rideau se trouvait une petite scène sur laquelle se produisait des artistes.

 

l enfer-4

 

cabaret-de-l enfer

 

l enfer-14

 

L’enfer, c’est toute une ambiance

Le portier haranguait les passants par les mots suivants :

« Entrez, entrez chers damnés… Avancez belles impures; asseyez-vous, charmantes pécheresses, vous serez flambées d’un côté comme de l’autre… »

Les serveurs portaient des tenues démoniaques et les boissons avaient été transformées pour coller au lieu.

Ainsi, trois cafés noirs avec du cognac se transformaient en :« Trois chocs bouillonnants de péchés en fusion, avec une pincée de soufre ».

 

cabaret enfer paris

 

L enfer-billet

 

L’Enfer pour jeu de rôle

C’est un endroit qui ferai un parfait lieu de rencontre pour vos vampires ou vos investigateurs de l’occulte.

On imagine sans problème une coterie se réunir dans l’obscurité du lieu, marchant au milieu des clients et des volutes de fumées. Ou bien encore que l’Enfer soit un lieu de trafics, quels qu’ils soient.

Et pour aller plus loin, vous pouvez également en faire un lieu essentiel pour In Nomine Satanis /Magnas Veritas.

En effet, le cabaret voisin de l’Enfer s’appelait le Ciel.

 

L enfer Paris04

 

enfer-16

 

Mais n’oubliez pas : quel que soit votre choix, l’enfer c’est ici…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *