Limitless : la série du jeudi soir





Petite découverte jeudi dernier sur M6 : Limitless, une série en 22 épisodes. Tirée du film du même nom, elle décrit un univers contemporain, entre conspiration, drogue et enquête criminelle.

A voir absolument.

La petite histoire

Brian Finch est un loser, jusqu’au jour où un de ses anciens amis lui donne un comprimé d’une toute nouvelle drogue. Cette drogue a pour effet d’augmenter les connections internes du cerveau.

Les conséquences sont une augmentation des facultés intellectuelles, ainsi qu’une forte gueule de bois quand l’effet se dissipe.

Suite à une accusation de meurtre, Brian se retrouve à collaborer avec le FBI. Ces nouvelles capacités vont permettre la résolution d’enquêtes complexes.

Sur la forme, la série est bien scénarisée, pleine d’action et les prises de vue intègrent des plans empruntés à la BD.

C’est fun, j’ai adoré et je compte bien suivre la série.

 

 

Le mythe des 10 %

Limitless reprend le postulat que l’humanité n’utiliserait que 10 % des capacités de son cerveau.

Le NZT 48, la drogue utilisée par Brian Finch, permet aux synapses d’avoir une connectivité totale, permettant à Brian d’utiliser un fort pourcentage des capacités de son cerveau.

Il réfléchit et analyse mieux et plus vite, ses capacités d’apprentissages sont développées, et il possède une meilleure mémoire.

Ces facultés développées lui permettent d’avoir accès à tout ce qu’il a vu dans son passé, d’avoir accès à de nouvelles compétences et d’avoir de meilleures facultés physiques.

Il n’est pas plus fort ou plus rapide, il connaît juste mieux son corps et ses capacités et est capable de le pousser jusqu’à ses limites.

L’esprit plus fort que le corps

Limitless (et les autres films et séries sur le même thème) pose la question de l’influence du cerveau sur le corps. Que se passerait-il si quelqu’un devenait subitement plus intelligent, plus connecté à lui-même ?

Et en jeu de rôle, là où tout est possible, cette question est essentielle.

Partant du principe qu’une meilleure « intelligence » (à défaut de lui donner un autre nom) permet de tout faire, l’intelligence devrait venir bonifier toute action d‘un personnage.

En conséquence, pourquoi ne pas autoriser à un joueur d’appliquer le bonus d’intelligence de son personnage à tous ses jets de dés ?

Allez faire un petit tour du côté de cette série, vous ne serez pas déçu. Un bon moment en perspective.

Ah oui au fait, la drogue c’est MAL et il n’existe rien qui peut vous rendre plus intelligent (voilà pour les précautions d’usage).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *