Du contrat social en jeu de rôle





Rassurez-vous, point ici de considérations philosophiques. Nous ne parlerons pas de Jean-Jacques Rousseau, mais pour votre culture générale, je vous mets le lien vers son ouvrage.

Cet article va être consacré aux règles, tacites ou non, qui régissent une table de jeu de rôle.

 

C’est quoi un contrat social

Un jeu de rôle est un jeu de société. Le mot à retenir ici est société.

Et comme dans toute société, il y a des règles qui régissent les protagonistes : les joueurs et le MJ.

Si certaines règles sont évidentes, comme le respect entre personnes, l’absence de triche ou bien encore la participation de tous à la bonne ambiance, d’autres sont en revanche plus délicates.

En effet, tous les joueurs viennent autour d’une table de jeu de rôle avec leur personnalité, leur vécu et leur sensibilité.

S’il est bon de rappeler les règles évidentes, certaines thématiques nécessitent de faire un point avec l’ensemble des participants pour savoir comment elles doivent être abordées, de se mettre d’accord avant le début du jeu, pour que chacun passe un bon moment.

 

Drogue, sexe et rock and roll violence

Ces trois thèmes sont des thèmes récurrents en jeux de rôles. Même s’ils ne sont pas systématiquement présents au cours d’une partie, ce sont des thématiques qui nécessitent un contrat social.

En effet, ces trois thématiques peuvent heurter la sensibilité de vos joueurs, il est donc bon de savoir comment les aborder, et jusqu’à quel niveau de développement.

Il y a d’autres thèmes nécessitant un contrat social, mais la drogue, le sexe et la violence sont les trois majeurs.

 

 Crédits: thierry llansades
Crédits:
thierry llansades

 

Mettre en place un contrat social autour d’une table de jeu de rôle

C’est de votre responsabilité en MJ de mettre ce contrat en place.

Pour ce faire, vous devez aborder avec vos joueurs les thèmes du jeu de rôle joué et de votre scénario.

Jouer à Vampire, Kult ou DD n’implique pas la même chose en termes de sujets abordés.

Donc, ouvrez la discussion sur les sujets concernés.

Une fois que les choses sont posées, proposez différentes manières d’aborder les thèmes en questions :

 

  • la simple évocation : vous passez la nuit ensemble
  • la description : tes sens se brouillent, tu perds l’équilibre, et tu as vite l’impression de flotter dans les airs
  • la narration : énervé, tu fais appel à tes forces les plus profondes. Tu sers très fort ton épée, et tout en prenant appuis sur tes jambes, ton bras remonte vers ton adversaire, passe sous sa garde, et pénètre son bas ventre. La surprise se lit dans ses yeux, et son regard s’oriente vers le bas, là où ton bras tiens fermement ton arme dans ses chairs. Vos regards se croisent, et doucement, tu retires ton épée. Sang et tripes accompagnent ton geste, alors que ton ennemi de toujours se répand sur le sol

 

Il n’y a pas de bonnes manières de faire, il faut juste que le niveau corresponde à ce que tous les joueurs peuvent supporter, se sentir à l’aise.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *