Ils sont partout …





Qui, mais qui donc ?

Il y a quelque temps était dévoilé un secret de polichinelle : l’ambassade américaine à Paris était dotée d’un centre d’écoute de la NSA. Positionné sur son toit, le centre d’écoute était recouvert d’une bâche en trompe l’œil, afin de faire illusion.

Mais il n’y a pas que l’ambassade américaine qui emploi ce procédé. En plein cœur de Paris, des immeubles en trompe l’œil servent le dessein d’une puissante organisation.

Les faux immeubles de Paris

145 rue La Fayette, 29 rue Quincampoix, 53 rue des Archives, 78 rue de la Condamine ne sont que quelques-unes des adresses où vous retrouverez des immeubles qui n’en sont pas.

Pas de poignées de porte, pas de boîte aux lettres, pas d’habitants.

Si vous n’y faites pas attention, vous ne verrez pas la différence avec les immeubles voisins.

 

145 rue La Fayette Crédits: Wikipédia

 

La version officielle

Bien sûr, officiellement, il s’agit d’immeubles appartenant la plupart à la RATP. Ces immeubles abritent les bouches géantes d’aération du métro. Il s’agit d’une volonté d’intégration dans le paysage urbain.

D’autres abritent des transformateurs EDF ou bien encore des centres de tris de données informatiques. Rien d’illégal donc.

 

29 rue Quincampoix

Crédits: Wikipédia

 

La version rôliste

Oui mais nous, rôlistes, connaissons la vérité.

Ces immeubles en trompes l’œil abritent forcement (rayez les mentions inutiles) :

 

  • un site atterrissage d’ovni
  • une base secrète de la Pantex
  • une organisation gouvernementale top secrète
  • un rassemblement de cultiste
  • un passage vers une autre dimension

 

78 rue de la Condamine

Crédits: Wikipédia

 

Cher MJ, vous avez là de quoi mêler réalité et fiction le plus simplement du monde.

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *