Le projet Sauron





L’œil qui voit tout. C’est en référence à cette capacité du cycle de Tolkien que le Projet Sauron existe. Et le « Project Sauron » n’est autre qu’un logiciel espion, développer par un gouvernement.

Le cyberpunk, c’est déjà aujourd’hui.

Project Sauron

Découvert en 2015 par les sociétés informatiques antivirus Symantec et Kaspersky, le projet Sauron serait actif depuis 2011.

Ce logiciel cyber-espion est actif dans un environnement Windows. Il serait présent dans une trentaine d’institutions autour du monde, dans différents pays, et cible le milieu économique, militaire, gouvernemental, des télécommunications et de la recherche scientifique.

Le projet Sauron a été très dur à repérer en raison de sa particularité : il s’adapte à la structure qu’il infecte. Ainsi, son processus opérationnel ne sera pas le même dans plusieurs cas d’infections.

Le rôle de Sauron est le vol de fichier, de clés de cryptage mais également l’accès à ce qui est tapé sur un clavier d’ordinateur.

Enfin, d’après les deux sociétés informatiques qui l’ont découvert, le projet Sauron cible des organisations qui intéressent les services secrets, et avec le coût nécessaire pour créer un tel logiciel, un état serait derrière celui-ci.

De l’espionnage à l’échelle mondiale.

 

projet sauron

 

L’information c’est le pouvoir

Le projet Sauron montre clairement la faculté des états de s’espionner les uns les autres, mais également l’importance de ce fait. Il y a un intérêt stratégique derrière, celui de connaître les avancés (technologiques, économiques, militaires et autres) de ses ennemis et de ses alliés.

Le projet Sauron est relativement peu étendu (une trentaine d’organisations infectées dans le monde) mais imaginons un espionnage à plus grande échelle, et que ce fait soit découvert par vos personnages.

Que feraient-ils de cette information ?

Qui est à l’origine du projet Sauron : un gouvernement, une corporation, une société secrète ?

Le projet Sauron, contrairement aux autres virus, à la faculté de se fondre dans le système informatique qu’il infecte, en adaptant sa forme et ses réponses.

N’est-ce pas là le début d’une intelligence artificielle ?

Si vous n’avez plus de nouvelles de moi dans les prochains jours, c’est que l’IA aura envoyé ses sbires pour m’éliminer, et qu’elle aura réussi.

Mais je tiens à préciser à toutes fins utiles que je suis entièrement corruptible.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *