A voile et à vapeur: le mouvement steampunk





Les jeux de rôle mettent en scène de nombreux univers et de nombreuses ambiances. Ils empruntent à la littérature ses courants et ses tendances.

L’un d’eux est le steampunk, décrit comme un sous-genre de la science-fiction.

Mais peut-on résumer un courant littéraire et rôlistique à cette simple définition ? Non bien sûr.

Les constantes

Il y a des constantes dans le steampunk : l’énergie vapeur (steam en anglais), une contestation de l’ordre établi et une notion de liberté individuelle (punk) avec pour base historique le début de la révolution industrielle et de l’ère victorienne.

Le terme est une référence de l’utilisation massive à cette époque de machines à vapeur.

Pour la petite histoire

Le terme steampunk fait son apparition pour la première fois en 1987, dans le magazine Locus. KW Jeter envoi un courrier à ce magazine, où il y mentionne ce terme pour décrire ses écrits et ceux de ses amis, écrits qui se passent à l’ère victorienne.

C’est une référence au mouvement cyberpunk.

Le mouvement

Le steampunk est devenu un véritable mouvement et une véritable culture: musique, dessin,  ambiance, livres, auteurs. Tous les supports y sont représentés.

Qui plus est, ce mouvement se caractérise par le fait main : décorations, costumes, accessoires.

« Love the machine, hate the factory » (« aime la machine, déteste l’usine ») résume très bien la philosophie du mouvement steampunk. Le rejet de l’industrialisation de masse au profit de la création individuelle et de la liberté.

 

 Crédits: Mr. Gray
Crédits: Mr. Gray

Vapeur et rouages

La base de l’esthétisme de ce mouvement est l’emploi de matière noble ( cuivre, laiton, bois cuir, dentelle), de mécanisme (rouages, machinerie et inventions diverses) et de l’utilisation de la technologie vapeur à outrance en remplacement de l’électricité et du pétrole.

Toutes les inventions y fonctionnent, avec plus ou moins de réussite.

Steampunk et jeu de rôle

En jeu de rôle, nombreux sont les univers égrainant des touches de steampunk : univers futuristes revenus à un Moyen Âge technologique, mondes médiévaux-fantastiques où la technologie vapeur est en pleine essor (généralement chez le peuple nain), ou mondes occultes de l’ère victorienne.

Quoi qu’il en soit, le steampunk met une touche d’héroïsme et de grandeur dans les univers de jeu. Les valeurs de liberté et de dépassement y sont présentes, de même qu’une esthétisme mi-réaliste, mi-fantastique.

Des univers hauts en couleurs donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *