De l’art de l’improvisation en jeu de rôle





Samedi soir, petite virée au club de jeux de rôles.

Mauvaise surprise, le MJ est absent, et les joueurs vous poussent à improviser un jdr.

Vous finissez par dire oui.

Quelques astuces pour que chacun passe une bonne soirée, vous y compris.

Des idées d’improvisation

Ça y est, vous avez opté pour une petite partie de CNRSG (Chuck Norris Roleplaying System Game), le méga jeu d’action.

La première piste pour avoir une idée de scénario est de bien suivre la création des personnages de vos joueurs.

Ce moment est en effet celui où les joueurs parlent, posent des questions et où vous pourriez trouver l’inspiration. Regardez particulièrement l’historique du personnage ainsi que ces contacts.

La seconde possibilité est de reprendre un scénario que vous avez déjà joué ou maîtrisé. Ou bien de l’adapter. Votre improvisation aura une trame sur laquelle s’appuyer.

Enfin, improviser votre scénario en fonction de vos autres loisirs : une bonne BD, un roman, un film, une pièce de théâtre sont autant de sources pour une bonne improvisation.

Le but est ici d’avoir une idée générale, plus ou moins complète de la direction à prendre.

Vous pouvez utiliser une carte mentale sur un bout de papier en support.

Restez cohérent

La partie la plus dure d’une improvisation de séance de jeu de rôle, c’est la cohérence.

Vous devez respecter l’univers, votre trame du scénario et les connaissances/compétences de vos personnages.

Respecter l’univers, c’est rester dans le cadre général de celui-ci. Le risque de l’improvisation, c’est d’en faire trop. Donc, restez vigilant par rapport à votre background : prix de l’équipement et des informations, interventions externes au groupe.

Pour le scénario, reposez-vous sur les personnages. Écoutez les joueurs, prenez leurs idées, rebondissez sur les plans qu’ils échafaudent, bref, étoffez votre scénario au fur et à mesure.

Enfin, servez-vous des personnages, et notamment de leurs points faibles, pour créer des situations et des rebondissements. Leurs contacts, alliés et ennemis sont également intéressants à exploiter.

Prenez des notes

L’improvisation nécessite une prise de notes. C’est obligatoire.

Cela vous permet de savoir où vous en êtes, de pouvoir reprendre le scénario lors d’une autre séance, de se rappeler des points forts de la partie et de son déroulement.

Et vous pourrez reprendre tout cela au propre, pour avoir un scénario que vous pourrez faire jouer sans improvisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *