Fr.k@waï: une asso avec du kawai et plein de bonnes autres choses





Aujourd’hui, je vous présente Michaël, membre de l’association Fr.k@waï, une asso du coin où j’habite qui est très active dans son domaine.

J’ai rencontré Michaël lors d’une manifestation sur la BD, dans ma bonne ville de Rouen.

Trêve de long discours, c’est parti.

Le problème quand on contacte une asso, c’est que l’on ne sait pas toujours à qui l’on a à faire. Bonjour, a qui ai-je l’honneur ?

Michaël Lozé co-fondateur de l’association et ex-président, désormais membre, auteur de bd, animateur en devenir.

Et qui sont les autres comparses de l’association ?

Je ne ferai pas l’inventaire des membres au risque d’oublier du monde ou donner l’impression que je favorise l’un ou l’autre (ou l’une ou l’autre). Disons que nous formons un groupe qui peut ne pas sembler homogène au prime abord mais quand il s’agit de l’association, nous savons tous aller dans la même direction.

C’est quoi « une asso graphique mais pas que » ?

Quand s’est créée l’association Fr.k@waï (ça se prononce « héferre kawaille »), il y avait une base formée par des dessinateurs mais également des photographes, des écrivains (le terme est peut-être un peu exagéré, mais je n’ai pas d’autre façon de l’exprimer), bref pas que du graphisme d’où ce slogan qui est toujours d’actualité. De plus, nous avons toujours eu l’envie de mettre des passerelles entre toutes les disciplines artistiques en particulier la musique par le biais de nos publications.

Quels sont les buts de l’asso, son histoire ?

Au départ, c’est une volonté d’indépendance qui m’a poussé à créer cette association, je venais de quitter un collectif et dans le même temps, suite à la publication de mon album de bd sur les Fatals Picards, j’avais rencontré une population qui n’était pas issue de la bd qui avait de bonnes idées et l’envie de s’exprimer. Nous avons donc créé notre propre collectif et notre première publication intitulée le « mag’waï », qui sortait deux fois par an au départ. Elle sort désormais un an sur deux, en alternance avec une publication plus trash intitulée « MST » (moche sale et trash).

Le but est de pouvoir mettre en avant les talents de notre association que ce soit par nos publications ou les participations aux différentes manifestations de la région (au sens large du terme)

 

 

Et le kawai, c’est quoi ?

Le terme kawaï signifie mignon en japonais, quand nous avons créé l’association, nous avons tout d’abord réfléchi à une mascotte, et le choix a été arrêté sur un chat. Mais le chat, c’est un animal qui peut être mignon mais également très indépendant. Il s’est donc retrouvé avec une crête punk pour exprimer un côté rebelle. D’où le nom de l’asso, car FR, ce n’est pas pour France mais bien pour Félin Rebelle !

Et pourquoi prendre un terme japonais ? Tout simplement, parce que nous ne voulions pas limiter notre champ d’action à de la bande dessinée franco-belge, il y avait une volonté d’ouvrir nos pages à tous les styles, y compris le manga. Malheureusement, nous n’avons pas trouvé d’auteurs pour cette ouverture, le manga apparaît donc parfois, mais de manière anecdotique. Et en attendant, le nom est resté. Et au passage, nous sommes toujours à la recherche d’auteurs de mangas… (même des illustrateurs, à bon entendeur…)

Vous êtes tombés dans le kawai quand vous étiez petit ?

Personnellement, non. Je suis un « vieux » qui a découvert l’univers du manga par des dessins animés comme Goldorak ou Albator. J’ai commencé à lire des mangas une fois adulte donc pas vraiment envie de lire du kawaï. Cela dit, quand nous avons commencé à animer des ateliers d’initiation au dessin, le kawaï, en particulier le « chibi », terme japonais désignant un style où les personnages sont en mode « enfant », nous a paru une bonne approche pour le public. Outre le fait que le manga passionne les enfants et les ados, le style kawaï permet de s’approprier toute sorte d’univers comme celui des comics ou même des dessins animés style Disney. L’autre avantage est que la construction graphique du chibi est relativement simple à mettre en place et permet un résultat satisfaisant même à un dessinateur débutant.

 

 

Certains membres sont également auteurs et dessinateurs, quelles sont les sorties (passées ou à venir) des membres ?

Cela va ressembler à un catalogue ^^

Alors, Diway est l’auteur de « Un métier d’avenir, petit guide pratique du parfait sdf » aux éditions Les points sur les i, Nikopek auteur de « Rockabilly Zombie Superstar » (ed. Ankama) peaufine actuellement « Rockabilly Zombie Apocalypse » toujours chez le même éditeur, Inko Niko a contribué au collectif « L’homme des banlieues » et pour ma part j’ai commis « les chansons des Fatals Picards en bandes dessinées ».

Et une actualité commune pour nous quatre car nous travaillons actuellement sur un deuxième volume des chansons des Fatals Picards en bd.

Mais il n’y a aucun rôlistes ici ?

En activité ? Non . Ou du moins, je ne suis pas au courant… Après, il y a des membres qui pratique le cosplay et croisent en convention des participants de GN, et d’autres sont dans le domaine de la reconstitution historique toujours dans le domaine associatif. Mais je n’ai jamais croisé un dé de 20 ou de 24 dans l’asso… Après cela pourrait faire un excellent thème pour une publication future.

Comment se prépare la rentrée 2017 ? Quels sont les projets de l’asso ?

Outre le fait que nous préparons la campagne de financement pour la bd des Fatals Picards volume 2, nous devrions commettre une nouvelle publication dont la sortie serait calée sur le festival BD de Darnétal, je mets tout cela au conditionnel car cela dépend de l’emploi du temps des membres et tout simplement leur inspiration !

Nous avons également un projet d’atelier BD qui sera organisé dans les locaux de la MJC d’Elbeuf, nous avons déjà bien avancé sur l’aspect logistique, reste à mettre en place la communication. Cet atelier sera destiné à un public pré-ado et ado, et aura pour but d’éveiller aux techniques de base pour élaborer une bd, pas de style dominant et surtout le matériel sera fourni par l’association. Les inscriptions seront sur une base trimestrielle renouvelable selon les envies des participants.

 

 

Entre nous, il paraît que vous faites des dessins à ne pas mettre en toutes les mains, c’est vrai ? (promis, je ne dirais rien, sauf si on me le demande).

Alors… dans l’absolu, je dirais que je ne dessine jamais quelque chose que mes enfants ne peuvent pas voir. Cela dit, mes enfants ont bien grandi donc je n’ai plus vraiment de sujet qui m’obligerait à me censurer. Après, il est clair que nous avons une publication (le MST) qui n’est pas destinée à un jeune public, et nous évitons dons de la mettre en avant lors des manifestations « familiales » . L’autre raison qui peut nous pousser à ne pas mettre en avant cette publication, outre le côté trash des propos, (je pense en particulier à une illustration par Diway de la « maladie d’amour » de Michel Sardou qui a fait quelques victimes…) c’est le risque d’être pris au premier degré par certains et de devoir s’expliquer. J’avoue qu’actuellement, la liberté d’expression prend cher et quand on se demande ce que diraient un Coluche ou un Desproges s’ils étaient toujours vivants, j’aurais tendance à penser qu’ils seraient en permanence au tribunal… Bref pas un manque de courage, mais clairement une fatigue face à d’éventuelles polémiques stériles.

Vous avez quartier libre, une chose à rajouter (ou plusieurs) ?

Je crois que j’ai été assez bavard non ? Sinon, je peux ajouter que notre association est en perpétuelle recherche de membres, et que si vous savez vous servir d’un crayon, d’un appareil photo ou d’un traitement de textes (pour des nouvelles ou des interviews, pas pour le courrier, nous ne recrutons pas de secrétaire…), venez nous rencontrer sur notre stand lors des manifestations.

Et pour vous joindre, c’est où ?

Alors soit par mail : contact@frkawai.fr ou le facebook de l’association.

Et pour suivre notre actualité notre site www.frkawai.fr où nous donnons les dates des événements auxquels nous participons d’ailleurs nous serons à Seine d’été à Elbeuf début juillet et à Cartoon Beach à Fécamp fin juillet, plus de détails sur le site ! Donc des occasions de nous rencontrer en chair, en os et en crayon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *