La guerre des Lulus : la maison des enfants trouvés





Août 1914. L’offensive de l’armée allemande au nord-est de la France jette des milliers de villageois sur les routes.

Dans le désordre ambiant, quatre enfants, Lucien, Lucas, Luigi et Ludwig, sont oubliés lors de l’évacuation de leur orphelinat.

Bientôt, ils se retrouvent isolés derrière la ligne de front.

Livrés à eux-mêmes en territoire ennemi, ils s’organisent pour survivre.

Toile de fond

La guerre des Lulus prends corps avec pour toile de fond la guerre 14-18.

La maison des enfants trouvés se situe au début de cette guerre, en 1914, lors des débuts de l’invasion allemande.

Les Lulus, tous enfants abandonnés, copains de chambrée, sont liés par un serment indéfectible de soutiens face à la vie.

C’est ce serment qui va les amener à survivre ensemble face à la dure réalité de la guerre : trouver à manger, trouver un toit, échapper à l’ennemi.

Si au début la survie du groupe se passe bien, plus le temps passe et plus cela devient difficile. C’est sur ces difficultés que se termine ce premier tome de la guerre des Lulus.

 

 

Des rencontres

Le destin va adjoindre aux Lulus un cinquième membre en la personne de Luce, une jeune fille qui a perdu ses parents pendant leur exil. Et un sixième membre les rejoindra ultérieurement.

La guerre des Lulus est également l’occasion de croisé différents personnages et d’avoir une vision succincte des habitants d’un village du début du siècle : prêtres, commerçants, habitants et soldats.

Autant de personnages qui font la richesse de l’histoire.

Une BD bien sympa

La guerre des Lulus est bourrée d’humour, tout en traitant d’une période sombre du siècle dernier.

C’est agréable à lire et bien amené. Qui sait ce qui va arriver aux Lulus dans les 4 autres albums de la série.

Il y a en effet un album par année de guerre.

Pas de grande révélation dans ce premier opus, pas de quoi faire un scénario autre qu’axé sur la survie, mais il y cependant 2 ou 3 idées qui peuvent resservir.

La guerre des Lulus est disponible chez Casterman et a fait partie de l’opération 48H BD 2017.

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *