Mauser Earth: War for Paris : le Kickstarter de Wonderlands Project





Le monde du jeu dispose de ses grands noms et de ses grandes maisons d’édition. Mais heureusement, le paysage ludique français est suffisamment vaste, et le public ouvert, pour que des projets plus petits puissent exister.

C’est le cas de la gamme Mauser Earth: War for Paris, proposée chez Wonderlands Project.

Wonderlands Project, c’est qui, c’est quoi ?

Wonderlands Project, c’est une petite entreprise Française d’édition de jeux de sociétés, actuellement orientée vers le jeu de figurines.


Derrière Wonderlands Project, il y a Florian, passionné de 31 ans, amateur de jeux, peintre de figurines et geek à temps plein!

Comment en vient-on à produire ses propres figurines ?

Un jour on se dit « Hé, je vais faire fortune dans la figurine! » alors on se lance…


Non, plus sérieusement, l’idée est venue pendant que je faisais mes études de psychologie. J’avais l’intention d’arrêter et je cherchais quoi faire par la suite. À cette époque, on avait une boutique de jeux sur Rouen nommée « Terre d’Aventures », on s’y réunissait avec les potes pour jouer et peindre.

Mais la boutique a fermé et je me suis dit « on va plus avoir grand-chose sur la région niveau jeu et figurines, c’est peut-être l’occasion? ». J’en ai parlé un peu autour de moi et j’ai finalement trouvé un ami qui avait la même idée d’ouvrir une boutique de figurines. Quelques mois plus tard, on ouvrait « Les Trolls Normands » au Havre, une petite boutique de jeux et de figurines dans laquelle on servait aussi toutes sortes de boissons non-alcoolisées. Mais le fait de n’avoir aucune expérience dans le domaine n’a pas aidé et je suis très rapidement parti après divers désaccords avec mon associé.

Par la suite, en réfléchissant à quoi faire, je me suis dit  « pourquoi ne pas créer ta propre gamme de figurines ». Un an plus tard, Wonderlands Project était né, d’abords sous la forme d’auto-entrepreneur en 2010, puis un retour en 2015 avec le statut d’entreprise individuelle.

 

Crédits: Wonderlands Project

 

Un kickstarter est en cours pour Mauser Earth: War for Paris, dis-nous tout

Effectivement, il est lancer le 15 Février pour le relaunch de « Mauser Earth: War for Paris ».
Lorsque je me suis relancé en 2015, j’ai fait l’acquisition de la gamme « Mauser Earth », précédemment éditée par Smart Max,qui était aussi l’éditeur de la gamme « Smog ».


La gamme principale Mauser Earth était au 1:35 (50mm), et comportait une vingtaine de figurines. J’ai du coup décidé de lancer un jeu dans cet univers avec la gamme de figurines existantes.

Une description du jeu et des règles ?

« Mauser Earth: War for Paris » est un jeu d’escarmouche au 1:35 se jouant avec entre 3 et 5 figurines par camp sur un terrain de 60cmx60cm.


Chaque partie pourra être jouée selon un scénario prédéfini ou avec des objectifs dépendants de la faction que vous jouez.

Plutôt que d’expliquer les règles, j’invite les lecteurs à découvrir par eux-mêmes les règles (attention, il s’agit encore d’une version beta).

Et pour l’univers de jeu ?

Mauser Earth est un univers uchronique de type Dieselpunk.

L’action se situe en 1938 à Paris. La première Guerre Mondiale n’a jamais pris fin et le conflit s’enlise. La Compagnie Mondiale du Rail est partout et contrôle tout. Paris est son centre névralgique et quiconque prendra le contrôle de Paris pourra déployer ses troupes tout autour du monde!


La guerre à déjà fait des ravages et la France est en proie à un nuage toxique. Pour protéger les villes et leur population, de grands « dômes » de verre ont été construits.


Mais les envahisseurs sont là, et pour protéger Paris de l’assaut, une terrible arme est déclenchée: la X-Bombe!
Libérant une énergie appelée Enigma, cette bombe a transformé Paris, la rendant plus dangereuse que jamais…

 

Crédits: Wonderlands Project

 

 Comment ça se prépare, un Kickstarter ?

C’est une longue préparation.
Dans un premier temps, il faut savoir ce qu’on veux atteindre comme objectif (ici, pouvoir lancer la production du matériel nécessaire au lancement du jeu).
Une fois cela fait, il faut calculer les coûts de production du matériel.


A partir de ces informations, on calcule le Funding Goal (la difficulté est de ne pas le sous-estimer ni de le surestimer (encore des calculs pour estimer le nombre moyen de backers qu’il faudra pour atteindre cet objectif).


Une fois fait, on peut commencer à réfléchir aux Stretch goal. J’ai eu l’occasion de préparer pas mal de campagne (dont certaines qui n’ont pas vu le jour), j’ai toujours préparé des Stretch goal pour bien plus loin que ce que je pourrai espérer (« au cas où », pour ne pas se retrouver sans rien à proposer).
Après ça, il faut préparer la campagne en elle-même sur Kickstarter avec une présentation de la campagne, des objectifs, etc …


J’aurai aimé pouvoir faire une vidéo de présentation, mais là encore il faut s’y préparer longtemps à l’avance et avoir de quoi montrer.

Tu vises quels objectifs ?

Le Funding Goal est de 10000€. La campagne a pour objectif de financer la production du matériel nécessaire à lancer le jeu, mais aussi à sortir de nouvelles figurines pour la faction Japonaise (qui ne dispose actuellement que d’une seule figurine).


Si l’objectif est atteint, le jeu va pouvoir être lancé. J’espère pouvoir fournir les règles finales pour la fin de l’année, mais tout dépendra du temps que prendra l’équilibrage des profils. Il reste de longues heures de test devant!

 

Crédits: Wonderlands Project

 

Qui a sculpté les figurines ?

Il y a eu toute une armée de sculpteurs sur la gamme avec des pointures comme JAG, Allan Carrasco, Benoit Cauchies, Gregory Clavilier, Patrick Masson, Stephane Camosseto, Mateusz Gajos, John Robertson et Stephane N’Guyen, auxquels d’autres sont venus se greffer comme Arnaud Bellier, Olivier Bouchet & Didier Fancagne.

Et pour les illustrations ?

Alors il y a très peu d’illustrations pour le moment, mais les concepts ont été réalisés par Loïc Muzy, Naïade et Christophe Madura.

 

Allez, l’objectif est presque atteint, on continue

Bon Kickstarter.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *