Severiano de Heredia: l’oublié de la France





La France est depuis plusieurs siècles la patrie des droits de l’homme. Pourtant, même si les hommes naissent libres et égaux, l’égalité selon la couleur de peau a mis du temps à s’imposer. Un homme en a fait les frais, au point d’être oublié par l’histoire.

Même si cet oubli a été réparé en 2015 par la mairie de Paris, Severiano de Heredia, maire de Paris et Ministre, mérite d’être connu pour les services qu’il a rendu à La France.

Une enfance Cubaine et Française

Afro-cubain né à La Havane le 8 novembre 1836, les parents de Severiano de Heredia étaient des hommes de couleurs libres.

Son parrain (et peut-être le vrai père de Severiano de Heredia), Ignacio Heredia y Campuzano, l’envoi en France en 1846.

Reçu au lycée Louis Le Grand, Severiano de Heredia reçu en 1855 le grand prix d’honneur du lycée pour ses brillantes études.

Son parrain en fit son héritier, lui assurant un avenir financier serein.

Un politicien engagé

Severiano de Heredia fut initié à la franc-maçonnerie en 1866, et sera vénérable de la loge « l’Etoile Polaire » du Grand Orient de France.

Marié en 1868, Severiano de Heredia a eu deux enfants.

Il obtient sa naturalisation par décret le 28 septembre 1870. Cet acte lui permet d’entrer au conseil municipal de Paris, en 1873, pour le quartier des Ternes, dans le 17e arrondissement.

Il devient président du Conseil de Paris en 1879, équivalent de Maire aujourd’hui.

En 1881, il entre à la Chambre des députés, et devient Ministre des travaux Publics du 30 mai au 11 décembre 1887.

Il œuvra à réduire le temps de travail en usine pour les enfants de moins de 12 ans à 10 heures par jour.

 

 

Suite au déclin de sa vie politique, il consacrera le reste de sa vie à l’histoire la littérature.

Severiano de Heredia mourut à son domicile de la rue de Courcelle le 12 février 1901.

 

La vie de Severiano de Heredia fût un exemple de combats, d’actions et d’intégration.

Je ne sais pas pour vous, mais j’en ferai bien un Brujah.

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *