Teralhen, Tome 1 du cycle des trois marches





Teralhen est un roman de science-fiction, qui pose les bases d’un univers riche sur de nombreux plans. Car c’est bien ainsi qu’il faut prendre ce roman, comme une introduction.

L’autrice, Christine Barsi, y dévoile un univers mêlant amour, science et aventure, tout en abordant des questions comme la gestion des conflits ou l’épanouissement de l’homme.

Bienvenue à Teralhen, capitale planétaire de la planète Stelhenia.

Le résumé officiel

Sur Stelhenia, l’un des mondes au sein de la confédération des Trois Marches, de nombreuses races humanoïdes et mutantes se côtoient et les déviances se multiplient. En dépit des tentatives diverses pour les contenir, celles-là engendrent quantité de confusions et de désordres aussi bien humains que politiques.

À la World Wide Compagny, la plus en vogue des sociétés de médiation, Kathleen Mârychl, ambassadrice de haut niveau, devra se surpasser quand on exige d’elle de prendre en charge le dossier sensible de l’un des personnages les plus redoutés dans les Trois Marches, un Xénobian, le Prince Kearinh.

En dépit de leurs différences et de tout ce qui les oppose, entre eux, l’attraction est puissante et immédiate, amenant leur environnement à réagir et à vouloir les séparer avant que l’ordre en place ne soit irrémédiablement modifié.

Une histoire d’amour avant tout

Ce premier tome du Cycle des trois marches aborde l’univers de Christine Barsi par le biais d’une histoire d’amour, centrée sur le personnage de Kathleen Mârychl.

Cette dernière va hésiter, tout au long du roman, entre son ami d’enfance, Paüul, et un mystérieux personnage Xénobian, le Prince Kearinh.

Mais cet amour n’est pas à sens unique, puisque ces derniers sont également très attirés par Kathleen. Paüul est amoureux de Kathlenn depuis leur enfance. Quand au prince Kearinh, il ne s’explique pas cet amour. Peut-être est-ce dans les origine de Kathleen qu’il faudra chercher.

De ce trio amoureux vont découler des bouleversements majeurs pour l’entourage de ces derniers, et pour le devenir des forces politiques en place.

Trois personnages, trois histoires, un univers

Nous allons donc suivre, au départ du livre, la vie de Kathleen ,de Paüul et de Kearinh, de leur enfance à leur vie adulte.

Kathleen de sa province natale jusqu’à son entrée à la World Wide Compagny, Paüul de son enfance partagée avec Kathleen jusqu’à sa réussite professionnelle, en passant par ses études, et nous suivrons également l’ascension du Prince Kearinh au pouvoir.

Et tout en regardant ces trois protagonistes grandir, nous allons découvrir leur univers : système politique, environnement, armement, génétique, relations sociales, tout est prétexte pour l’autrice à nous faire partager son univers. Et ce dernier est très riche. Un glossaire est d’ailleurs présent à la fin de l’ouvrage pour aider le lecteur à garder le fil.

Qui est Christine Barsi ?

Scientifique et artiste, Christine Barsi a suivi des études en biologie et science de la nature et de la vie, cherchant à comprendre ce qui fait s’animer le genre humain. Elle a travaillé dans ce domaine, avant de bifurquer vers la technologie informatique et les ressources humaines. Christine écrit depuis 1998 des romans de science-fiction et de fantastique.

Teralhen est un excellent roman, dont la lecture s’est avérée complexe au départ. J’ai eu du mal sur la centaine de premières pages, ne sachant où l’autrice voulait en venir. Peut-être trop de termes nouveaux propres à l’univers, ou un coté décousue dans le récit.

Mais une fois le style d’écriture intégré, la lecture se fait toute seule.

Et j’ai découvert un univers de science-fiction réaliste et riche. Une bonne source d’inspiration pour rôlistes.

Par ailleurs, certaines questions restent en suspens à la fin de ce premier ouvrage, notamment sur le personnage de Kathleen et sur son pouvoir ? Pour ma part j’ai bien une idée, mais j’attends la suite du roman.

Vous pouvez vous jeter sur Teralhen les yeux fermés, c’est du bon.

Teralhen est édité par 5 sens Edition, et est disponible ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *