Fabien Fernandez, personnage multi-facettes





Scénariste, auteur et illustrateur, Fabien Fernandez a réussi à percer dans le milieu du jeu de rôle et dans un sens plus large, dans le milieu des artistes en général.

J’ai connu le personnage alors qu’il publiait le fanzine Cendres de Sphinx, principalement consacré au jeu de rôle « Les secrets de la 7ème Mer« .

Depuis, beaucoup de chemin a été parcouru, et le succès est au rendez-vous.

Merci à lui d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions, malgré un emploi du temps chargé.

 

Fiche de personnage de Fabien Fernandez

 

Fabien Fernandez

Son historique

Fabien arrive sur sa 40e année. Il a œuvré dans le jdr en tant que scénariste, auteur et illustrateur. Dans sa vie de tous les jours, il est auteur-illustrateur et se nourrit grâce au graphisme.

Il passe un peu de temps à faire du tir à l’arc équestre, il a des compétences en arts martiaux héritées de sa jeunesse avec un bonus sur les jets de volonté pour contrer les jets de « tu peux pas le faire ».

Plus récemment il a mis des XP dans sa compétence écriture de romans et de suppléments pour jdr.

Et entre deux, il a pris l’atout Pop-up pour faire des livres animés sur son temps libre.

Quelques XP devraient être dépensés sous peu dans la compétence combat armé avec une pratique du combat médiéval en armure.

 

Ton actualité du moment, c’est Project Pelican, sorti en juin 2016. Peux-tu nous en dire plus?

L’idée du jeu vient d’une lecture d’un Courrier International traitant de la prise d’Alcatraz (lien wiki) par les natifs dans les 70s. Je me suis documenté sur les Amérindiens, et tout s’est enquillé naturellement pour faire un jeu d’horreur.

En 1969 les Amérindiens prennent Alcatraz pendant plusieurs mois. Soutenus par la population américaine (dont des stars d’Hollywood et des groupes de rock), ils tiennent jusqu’en 1971.

Le phare de l’île brûle dans de circonstances étranges et du coup, un supertanker s’échoue dans la baie de San Francisco, leur image en prend un coup et ils sont seuls. Le FBI intervient pour les délogés.

Les personnages sont des Natifs en fuite. On les accuse d’avoir incendié le phare.

Mais ils vont se rendre compte que ce n’est pas pour un crime fédéral qu’on les pourchasse …

 

project-pelican

Quels changements par rapports à la première édition?

Ils sont nombreux. Le système de jeu déjà, mais aussi un setting de San Francisco dans les 70s, c‘est-à-dire description de la ville par quartier avec des lieux et des PNJ pour donner de nombreuses idées de scénars.

Là-dessus, on ajoute un écran de jeu qui n’existait pas, 3 scénarios, une superbe carte de la ville dessinée par Maxime Plasse et la campagne intégrale (elle n’était que développée en synopsis dans la première édition).

Un résumé du système de jeu?

Cette nouvelle édition est en système dK. Avec 1d20 + compétence (+ dK : 1d6 ajouté éventuellement suivant les circonstances), on doit dépasser ou égaler une difficulté. Aussi simple que ça.

On greffe dessus des atouts qui donnent des bonus suivant des circonstances.

Par ailleurs, il y a un système en plus pour gérer la dépendance aux drogues et le Chindi (si je parle de ce dernier point, c’est spoiler !).

Un indice ? : http://www.theparanormalguide.com/blog/chindi

 

Des suppléments de prévus?

La campagne est un livre à part entière qui sortira en septembre 2016 dans toutes les bonnes crémeries de jeux.

Un secret sur l’univers à partager ?

Non, les secrets sont partis prenantes dans le jeu. Mais on parlera quand même de complots du genre JFK, de la mort de Luther King ou encore de trucs biens gores et sanglant.

Âmes sensibles s’abstenir !

 

A part Project Pelican, quelle est ton actualité, tes projets?

Il y a beaucoup de choses en cours. En jeu j’ai D-Start qui arrive normalement pour octobre 2016 (éd. Matagot).

Un coffret avec des livrets et des fiches pour mettre le pied à l’étrier aux ados.

Des scénarios très typés (Star Wars, Harry Potter, Super Héros, etc) pour des durées de 1h30 max. Avec des dés qui vont avec et du beau matos.

Ensuite, j’ai un Hors-série Donj’ qui est dans les tuyaux.

J’ai un scénario pour la nouvelle édition de Crimes (Ecuries d’Augias) et un autre pour le SRD de D&D5 (Agate éditions).

Avec ça j’ai un roman en écriture plus urbain qui se déroule à Detroit et qui sortira à la rentrée scolaire 2017 (Gulf Stream éditeur), j’en ai un sur le thème des enfants soldats qui vient de sortir en avril dernier (actuellement en rupture, mais il devrait revenir en librairies : L’enfant Mitrailleuse – Oskar éditions).

Côté illustration je travaille sur un jeu pour le Labo de Bob, ambiance île perdue

 

Comme vous le lisez, la vie d’illustrateur, scénariste et auteur n’est pas de tout repos.

Bonne continuation à toi Fabien.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *