Alter : ceux qui partent



2070 : une guerre éclate sur Terre, faisant des milliers de morts et raréfiant les ressources naturelles.

En 2082, le vaisseau minier Hybris, en mission d’exploration, se retrouve échoué sur une planète hostile, glaciaire, peuplée de créatures agressives.

Petit à petit, la réalité dévoile toute son horreur : celle d’un espace-temps parallèle, conséquence de la guerre de 2070.

Une récit haletant,  qui résonne comme un avertissement à nos sociétés d’aujourd’hui.

 

Les zombies de l’espace

 

C’est ainsi que débute la bande dessinée Alter : par une poursuite entre deux hommes de l’équipage du vaisseau Hybris et des créatures, ressemblant traits pour traits aux zombis de nos films d’horreurs, avec la même faim dévorante.

 

Puis va venir la découverte, pour les survivants, de la planète qui abrite cette race de zombis.

Au fur et à mesure du récit, la vérité va apparaitre, et plus encore que les zombis, c’est ce qu’est la planète elle-même qui fait l’horreur du récit : la Terre, dans une version post-apocalyptique.

Conséquence de la guerre humaine de 2070, cet univers parallèle est aussi l’opportunité de revoir ceux que vous avez perdus … si vous supportez ce qu’ils sont devenus.

 

Alter : une BD militante

 

Proche d’une aventure classique de science-fiction qui pose le progrès scientifique comme toile de fond, l’univers de Alter est clairement revendiqué et assumé, puisque le récit se tourne résolument vers l’anticipation et la dystopie : le lecteur est projeté dans un futur proche, balisé d’éléments facilement identifiables qui dévoilent les conséquences désastreuses d’un conflit planétaire.

 

Alter voit Laval NG aux dessins, qui officie pour différents labels depuis quelques années. Le Scénario est de Philippe Pelaez, qui s’est d’abord essayer à l’auto-édition par le biais du financement participatif avant de venir au circuit traditionnel.

 

Alter est édité par les éditions Drakoo.

titre Hack le jeu de rôle est disponible en cliquant sur l'image.