Bertha Benz : la femme sans qui Mercedes-Benz n’existerait pas


Le navigateur qui respecte votre vie privée et vous rémunère

Si l’entreprise mondialement célèbre aujourd’hui est bien le fait de Carl Benz, c’est bien Bertha Benz, sa femme, qui a permit la réalisation de la vision de Carl.

A une époque où la femme avait peu de droit, elle a incarné cette vision du futur qu’était l’automobile .

Suivez la route de Bertha Benz.

Bertha Benz : une enfance à contre-courant

Bertha Ringer est née à Pforzheim en Allemagne, le 3 mai 1849. Et on ne peut pas dire qu’elle était le bienvenue, sa mère espérant donner un héritier à son père, le charpentier et constructeur Karl Friedrich Ringer.

Berthe est curieuse, ambitieuse et est attirée par les nouveautés technologiques. C’est à l’école qu’elle en apprend le plus possible sur les sciences, malgré le peu de place qui y sont faites dans l’enseignement féminin.

Si à cette époque, une femme est destinée à l’entretien de la maison et à la vie familiale, Berthe mettra un point d’honneur à prouver qu’une femme peut, à l’égal d’un homme, accomplir de grandes choses.

 

La voiture sans chevaux, propulsée par un moteur

C’est en effet la vision de Carl Benz, à la tête de son entreprise, qui connaît quelques difficultés financières. Bertha et Carl se rencontre lors d’une sortie scientifique, le 27 juin 1869. Bertha croit tellement à l’idée de celui qui allait devenir son fiancé, puis son mari, qu’elle demande à ses parents sa part d’héritage pour investir dans l’atelier mécanique de Carl. Elle a cette possibilité car au moment des faits, Bertha et Carl ne sont pas mariés.

Malgré les épreuves financières et les déboires scientifiques, Bertha soutient encore et encore son mari.

La vision de Carl est devenue leur rêve à eux deux.

Bertha apprend la technologie, travaille à l’atelier, conseille son mari, propose ses propres idées. Grâce à elle, la vision prend forme. Et le résultat tant attendu fini par arriver : le 29 janvier 1886, Carl Benz dépose le brevet de sa voiture à moteur à essence.

 

 

Toujours en avance

Alors que les premiers prototypes se construisent, Bertha prend une décision importante : rallier Mannheim à Pforzheim, deux villes distantes de 106 km, pour aller voir sa mère, en voiture.

Le 5 août 1888, sans permission des autorités, sans rien dire à Carl ; Bertha prend la route, avec ses deux fils, et devient ainsi la première personne au monde à conduire une automobile sur route.

Bertha veut prouver que l’engin fonctionne, qu’il est possible de voyager avec, et que la voiture a un avenir. On ne peut pas faire plus précurseur.

Bertha profitera de ce voyage initiatique pour résoudre de nombreux problèmes liés à l’utilisation de la voiture sur route. Elle inventera suite à ce voyage la plaquette de frein.

Ce sera elle encore qui vendra la première automobile et promouvra l’automobile auprès de grand public.

Bertha décède lors de son 95ème anniversaire, le 5 mai 1944, deux jours après été nommée Honorable Sénatrice par l’institut de technologie de Karlsruhe.

 

titre

 

Soutenez le blog et passer un excellent moment avec Hack le jeu de rôle https://wp.me/a7lynV-15n