Dédé tu as ton dé





Bien qu’il existe des originalités, comme les cartes ou les jetons, la plupart des jeux de rôles utilisent des dés pour gérer le hasard.

Pour le néophyte qui se retrouve pour la première fois avec un D4 dans la main (ça nous est tous arrivés), et qui ne sait pas quoi en faire, voici un petit article sur les différents dés.

Généralité

Le rôliste a son propre langage, pas toujours compréhensible quand on est débutant.

Chaque dé est appelé en fonction de son nombre de faces, avec la lettre D devant.

Ainsi, un dé à 6 faces sera appelé D6, un dé à 20 faces D20.

Le résultat du jet est généralement inscrit sur la face du dessus après le lancer.

 

Les classiques du jeu de rôles

Le D4 : en forme de pyramide, le résultat du jet est indiqué soit en bas, soit en haut sur chaque face.

Le D6 : le plus classique et le plus connu, le plus diffusé auprès du public. La somme des faces opposées est égale à 7.

Le D8 : la forme des différentes faces est le triangle. La somme des faces opposées est égale à 9.

Le D10 : le « 0 » indique un résultat de 10.

Le D12 : pas le plus utilisé, mais il existe.

Le D20 :c’est le dé des débuts jeu de rôle, puisque qu’utilisé par le jeu de rôles Dungeons and Dragons.

Le D100 : utilisé pour les jeux à pourcentage, le D100 est l’utilisation de 2 dés à 10 faces (2D10). L’un est utilisé pour les dizaines, l’autre pour les unités. Le D10 des dizaines est parfois noté de 00, 10, 20 … 90.

Ainsi, les combinaisons permettent tous les résultats jusqu’à 100, affiché 0 0 ou 00 0.

Et pour frimer en société (et prouver que le jeu de rôles est culturel), vous pourrez toujours dire que les dés de jeu de rôles, à part le D10, sont des solides platoniciens.

 

 Crédits: Dicemanic
Crédits:
Dicemanic

 

Les dés atypiques

Le D6 est parfois une simple boule lestée, avec inscrit les chiffres de 1 à 6.

Le D30 est surtout utilisé par les professeurs des écoles pour interroger leurs élèves.

Le D100 est également disponible sous forme de sphère à 100 faces. Attention, ça roule bien.

Enfin, certains dés classiques sont déclinés sous forme de prisme.

Par ailleurs, avec les nouvelles technologies et l’impression 3D, d’autres formes de dés apparaissent : le D3 par exemple.

 

Aller, bon jet.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *