La forteresse de Sigirîya





Cette forteresse naquit suite à une querelle de pouvoir entre deux frères. L’un voulant gouverner à la place de l’autre, il fit emmurer vivant son père et contraint à l’exil son frère.

Mais craignant sa vengeance, il fit édifier une forteresse pour le jour où il devrait faire face à son frère.

Aujourd’hui, le lieu est devenu un site touristique, mais de nombreuses légendes entourent cet endroit, toutes propices à faire de Sigirîya un endroit idéal pour un scénario de jeu de rôle.

Le lieu

La forteresse de Sigirîya est naturellement protégée par une jungle impénétrable à l’ouest et au nord, et par une double rangée de fossés et de fortifications au sud et à l’est.

Bâtie sur un rocher à 370 mètres de hauteur, le lieu offre une vue magnifique sur les environs.

Pour y accéder, il est nécessaire de passer par un goulot d’étranglement situé à 20 m au dessus- du sol.

De nombreuses protections et moyens de défendre la forteresse sont offerts par la nature même des lieux : murs naturels, fosses et autres escaliers du relief.

De plus, les marches taillées par l’homme ne permettent le passage que d’une personne à la fois, et l’ascension du lieu reste une épreuve physique.

 

 

Le rocher du lion

L’entrée de la forteresse est gardée par une statue gigantesque de lion, de 10 m de hauteur.

Les dernières marches avant l’entrée de Sigirîya passent entre les pattes du lion.

Sculpté à même la roche, c’est sous son regard majestueux que vous poursuivrez votre chemin.

Peut-être que le lion est le dernier gardien, et que s’il ne vous juge pas digne, il s’animera pour vous barrer le chemin.

 

 

Les demoiselles

La légende prétend que le roi de Sigirîya était entouré de 1000 courtisanes, les demoiselles de Sigirîya.

Une peinture représenterait les portraits de plain-pied ou les bustes de ces demoiselles.

21 personnes différentes sont représentées sur cette peinture.

Qu’est-il advenu des autres, c’est un mystère à éclaircir.

Les gardiens de Sigirîya

Sigirîya est gardée par autre chose qu’une statue de lion. En effet, les parois autour de la forteresse abritent des essaims de frelons géants. Le plus gros nid mesure plus de 7 m de haut sur 3 m de large. Plusieurs tentatives d’éradications ont eu lieu, avec pour effet de doubler la taille des nids et le nombre de frelons.

Depuis, les autorités ont décidé de laisser les frelons tranquilles, et d’aménager des abris en cas d’attaque. À ce jour, aucun accident grave n’est a déplorer.

Il semble que le rôle de gardien des frelons soit bien réel, et que tous les visiteurs jusqu’à présents aient été accepté au sein de Sigirîya.

 

 

Le système d’irrigation

La forteresse de Sigirîya disposait d’un système d’irrigation en avance sur son temps.

Une réserve d’eau situé au nord-est du site, à plus de 10 km, permet l’approvisionnement du site de Sigirîya. La percée souterraine qui relie le réservoir au site présente une inclinaison maximale de 50 cm. Pourtant, cela suffit amplement pour l’eau du quotidien, les jardins et les fontaines ainsi que la piscine.

L’acheminement de l’eau jusqu’au sommet du rocher, se fait sans utilisation de la force humaine, grâce à l’utilisation astucieuse de la pression et de citernes bien disposées.

La forteresse de Sigirîya peut parfaitement convenir à tous jeux de rôles avec du fantastique. Qui sait quels trésors elle peut contenir, et qui sait si les gardiens vous laisseront le découvrir.

Un roman prend pour lieu la forteresse de Sigirîya : «  le Rocher du Lion », de Alain Delbe. Le roman est très loin de la véritable histoire du lieu, mais bien documenté, il vous servira d’inspiration pour décrire ce lieu plein de mystères.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *