Danthrakon : le grimoire glouton, chez Drakoo édition





Nuwan a un rêve : devenir un mage-cuisinier, mêlant ainsi grande cuisine et magie des éléments.

En attendant, et pour se rapprocher de son rêve, il est apprenti marmiton dans la demeure d’un grand magicien. Et le soir, après ses corvées, il apprend à lire auprès de son amie Lerëh, dont il est amoureux.

Tout irai donc bien si un incident, lié au Danthrakon, n’avait pas transformé subitement Nuwan en mage de sang. Et être un mage de sang, c’est s’attirer les foudres des inquisiteurs.

Kompiam, le cité mythique

Citée éclectique, Kompiam est une cité où cohabitent six races intelligentes.

Aux cotés des humains, on trouve les Kohatolas, batracés dont le chef Rumbopöh (le maître de Nuwan) est un exemple qui fait honneur à son peuple, des Bursus, plantigrades plutôt bienveillants au physique puissant, des Nabires, dragonidés querelleurs habiles à l’intrigue, des Mandrioles, reptiliens à la mauvaise vue, très représentés chez les intellectuels. Et de loin les plus nombreux, les Kobls sont des rongeurs de constitution et de taille variables: certains peinent à grimper sur une table basse, d’autre arrivent presque aux épaules d’un humain. Doués d’un indéniable sens de la communication et, très souvent, d’une passion pour les chiffres, ils font d’excellents commerçants.

La magie

Trois magies existent dans l’univers de Kompiam: celle du verbe, celle des éléments et celle du sang.

La magie du sang est interdite car la bestialité qui en résulte devient incontrôlable. La magie des éléments n’est qu’élixirs, potions et poudres de méprisables kémistes. Seule la magie du verbe est assez noble et puissante pour qu’on lui prête attention. C’est en tout cas le point de vue d’un magicien.

 

 

Pour l’histoire

Dans la mythique cité de Kompiam cohabitent de nombreuses races intelligentes. Nuwan, un humain, est apprenti marmiton dans la demeure d’un grand magicien. Avec l’aide de la belle Lerëh, dont il est un peu amoureux, il apprend à lire. Mais ses incursions dans la bibliothèque vont le mettre aux prises avec un précieux grimoire, le Danthrakon. La magie de l’ouvrage s’insinue en lui alors que les pages blanchissent. Effrayé, Nuwan n’ose en parler à personne. Un terrible inquisiteur enquête sur l’effacement du grimoire, alors que Nuwan cache à tout le monde que de l’encre a remplacé son sang, ses larmes… et qu’il pisse noir. Terrorisé, il sait qu’il ne peut rien sans l’aide de Lerëh…

Danthrakon : le grimoire glouton est scénarisé par Christophe Arleston, avec au dessin Olivier Boiscommun et à la couleur Claude Guth.

Vous pouvez lire un extrait de cette excellent BD prometteuse ici.

titre Hack le jeu de rôle est disponible en cliquant sur l'image.