Klaw: Eveil





Tous les adolescents sont uniques, mais Ange Tomassini l’est encore davantage ! Et cela lui fait peur. À chaque fois qu’il est en danger, un mystérieux homme-tigre vient le tirer d’affaire. Comment expliquer autrement que ses camarades et professeurs le craignent tellement … ?

Encore faudrait-il qu’Ange se pose les bonnes questions, à commencer par celle-ci : pourquoi le fils d’un simple vendeur de poisson est-il flanqué en permanence d’un garde du corps … ?

Klaw: Eveil est fait partie de la sélection 48H BD 2017.

Le réveil est parfois difficile

Klaw raconte les péripéties d’un jeune homme : Ange Tomassini. Et ce tome 1 est consacré à son réveil. Car le titre « Eveil » me semble un peu trop light par rapport à ce qui arrive à notre jeune héros.

Entre passage à tabac, accusation de meurtre, amour déçu et découverte de la vrai nature des activités de la famille, le réveil d’Ange est brutal.

Alors, ajouter à cela que vous pouvez être investi de la puissance d’un esprit tigre, et vous vous réveillez profondément changé.

Comme disait l’autre, un grand pouvoir incombe de grandes responsabilités.

Ange va-t-il être capable son humanité ? Et comment va-t-il réagir face à tout cela?

Tout tout tout vous saurez tout sur les Dizhis

Les Dizhis sont des personnes dans lesquels s’incarnent des esprits-totems, chacun reprenant un des aspects du zodiaque chinois :

 

  • Rat
  • Bœuf
  • Tigre
  • Lapin
  • Dragon
  • Serpent
  • Cheval
  • Bouc
  • Singe
  • Coq
  • Chien
  • Cochon

 

Chaque Dizhis a des pouvoirs qui lui sont propres, mais des lois régissent leur univers :

 

  • si un Dizhis est vaincu, son pouvoir peut être absorbé par le vainqueur
  • un totem s’incarne généralement dans deux hôtes, un guerrier et un héritier
  • un Dizhis qui possède plusieurs totems peut en céder un
  • aucun Dizhis ne peut posséder plus de 6 totems
  • plus un Dizhis a de totem, plus sa soif de pouvoir augmente

 

C’est clair que le monde fait envie, et qu’il est très inspirant pour tout jeu de rôle occulte contemporain. Vous je ne sais pas, mais j’ai quelques idées.

 

 

Et coté BD ?

Pour revenir à la BD en elle-même, Jurion et Ozanam nous offre un moment d’aventure bien rythmé, sans temps mort.

On retrouve un côté manga dans le dessin, avec des personnages aux grands yeux.

Un bon moment de BD donc, publié chez Le Lombard.

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *