Marialexie: un côté pile, un côté face





Aujourd’hui, je vous invite à faire connaissance avec Marialexie, une dessinatrice pleine de talent, avec un goût très prononcé pour ce qui n’est pas conventionnel.

Heureusement, sa double-vie lui a permit d’échapper à ceux qui pourrait vouloir la faire taire.

Venez suivre ses aventures, et ses BD.

Marialexie, c’est votre prénom ou bien c’est votre pseudo de dessinatrice ?

En fait, les deux ! Mais je ne donnerai pas plus de précision, il faut savoir garder un peu de mystère ! *se cache derrière sa cape.

Vous avez deux identités. Pouvez-vous nous présenter votre costume pour le commun des mortels ?

Présenté comme ça je dirais : Le jour… je suis une simple fonctionnaire travaillant sur des sites patrimoniaux. Personne, ni les touristes, ni mes collègues ne soupçonnent mes super-pouvoirs…

*insérer musique épique* la nuit venue, je suis Marialexie auteure de BD !!

Vous êtes aussi dessinatrice, scénariste, et quoi d’autre ?

En effet, hormis 5 ans de Beaux-Arts (où je n’ai pas appris le dessin), je suis autodidacte autant niveau scénario que dessin.

Je fais tout de A à Z sur mes projets : le scénario, le storyboard (mise en page des planches), crayonné, encrage, coloriage et tramage (numérique depuis environ 2 ans).
J’écris les textes à part, et envois le fichier à une consœur (Didizuka) qui s’occupe de placer les bulles et les onomatopées. Elle s’occupe aussi de faire la maquette pour impression. Je délègue ces deux tâches pour des questions de temps.

Vous dessinez différents genres de BD. Qu’est-ce qui vous inspire ?

En effet, j’ai deux séries principales « sérieuses » en cours.


Une saga mélangeant espionnage et univers zombie : « Escadron Spécial Anti Zombie », une seconde policier/fantastique à l’esthétique années fin 80’s : »Le Poing Véloce. »

Pour la saga zombie, j’ai pris deux éléments que j’aime beaucoup : les histoires d’espionnage et les univers zombie et j’ai tenté d’y ajouter ma touche personnelle. À savoir, le principe de la paraquelle (plusieurs histoires se passant en même temps). Ce principe se trouve aujourd’hui par exemple, avec les comics « Buffy the vampire slayer » et « Angel and Faith ».

Ayant grandit dans les années 80/90 j’ai été nourrie aux jeux vidéos et ai construit mon imaginaire avec des jeux comme Resident Evil 1, Metal Gear Solid et les films d’action testostéronés à la Schwarzy !

Sans oublier les mangas comme » Gunnm », dont je m’inspire largement des codes graphiques.

Boucler un tome est long, 1 an environ, et même si j’aime ce métier, j’ai besoin de faire des histoires plus légères. J’ai donc 2 autres bds humoristiques : l’une s’appelle « Roberto Fellassionni, vie quotidienne d’un acteur porno » (oui, le titre envoi du rêve) racontant le quotidien loufoque de cet acteur porno fictif en dehors des tournages tel que : Roberto va au photomaton, Roberto paye ses impôts etc…

La seconde, « Suicide Touristique » s’inspire directement de mon vécu en tant qu’agent municipal et de toutes les absurdités que je peux entendre durant mon service. Une sorte de condensé des perles de touristes.

 

 

Et quel thème vous ressemble le plus ?

Le héros gay viril !

Tout commence quand je suis ado lors des premières japan expo.
*attention largage de révélations*

Je connaissais le yaoi (manga romance gay) mais je trouvais ça superficiel niveau scénario, cul-cul et non-viril. (comme je disais plus haut, j’ai grandit avec Schwarzy, Stallone etc, donc les minets qui ont la larme facile bwof…)


Et je suis tombé sur une pochette de bara (manga érotisme gay). La couverture était soft, c’était un nu de dos. Et j’ai eu une sorte d’épiphanie, c’était ça que je voulais dessiner : la virilité musclée et sensuelle.


Les années qui ont suivies, j’ai commencé à écrire des scénarios, certes immatures, autour de cette problématique.
N’ayant alors aucune connaissance de la culture gay ou de ses œuvres majeures, j’ai travaillé « en aveugle » jusqu’à ce que je tombe sur mon âme-sœur artistique : Tom of Finland. Au-delà d’une très grande qualité graphique incontestable, j’y ai trouvé LA référence du gay fier et viril que je voulais pour le héros de ma saga zombie, Arnel.

J’oserai dire que mon but est d’arriver à faire d’Arnel une sorte d’icône du gay viril dans les histoires actions modernes. Là où les personnages gays sont encore très très minoritaires dans les séries et films modernes, je voudrais qu’il devienne ce symbole qui casse l’image caricaturale dans lequel le protagoniste gay est confiné. Voilà pourquoi Arnel est fort, fier et est un leader !
Le temps dira si je réussirai ce défi !
Depuis lors, entre deux films d’actions où je décortique les chorégraphies pour trouver des idées, je continue à travailler sur ces questions à travers ma seconde série « Le Poing Véloce ».

 

Comment êtes-vous éditée/publiée?

En tant que débutante, j’ai commencé à publier gratuitement en ligne sur des plateformes de lecture. Lorsque j’ai entrepris de faire des salons, j’ai totalement cessé toute publication gratuite.
Ça peut-être moteur en tant que débutant pour permettre de se faire un peu connaître, se fixer des objectifs de publication et avoir des retours de lecteurs. Mais, au bout d’un moment, travailler d’arrache-pied gratuitement c’était ne pas me respecter, ne pas respecter la profession ni mon travail.


J’ai cessé la gratuité et n’ayant pas trouvé d’éditeur, je me suis lancé dans l’auto-édition. Dans un premier temps, avec mes deniers personnels et dernièrement grâce au financement participatif et Tipeee.

Idéalement, je voudrais cumuler un projet chez un éditeur « classique » et pouvoir continuer à expérimenter des choses en auto-édition.

 

 

Si on fait le bilan, vous en êtes à combien de publication ?

Six ! Et huit d’ici la fin de l’année !

 

Coté actualité, vous en êtes où ?

Prochaines dates de conventions :

Val de Reuil : Les 3 et 4 juin prochains

Normandiebulle : Les 23 et 24 septembre à Darnétal.

Festival BD de Dieppe : Du 29 septembre au 1 octobre à Dieppe.

Et pour vos projets ?

J’ai des choses sur le feu, dont je ne peux pas parler pour le moment.

Sinon, la suite de la saga zombie que je vais continuer prochainement.

 

Avez-vous quelque chose à ajouter.

Pour les débutants : Il ne faut JAMAIS lâcher !

Pour suivre et encourager Marialexie:

sa boutique et ses pages facebook pour Escadron Spécial anti-zombie et Le Poing Véloce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *