Tomb Raider: Lara Crof avant Lara Croft





Printemps du cinéma oblige, je me suis fais une petite toile cette semaine.

Mon choix s’est porté sur Tomb Raider, le reboot des aventures de Lara Croft au cinéma.

Et bien, j’ai été très agréablement surpris par ce film de presque deux heures. Pas de temps mort, de l’action et un scénario qui tient la route.

Un bon moment de cinéma et une bonne source d’inspiration.

Tomb Raider : Lara Croft à ses débuts

Lara, refuse l’héritage de son père disparu depuis 7 ans. Prendre cet héritage, c’est admettre la mort de celui-ci. Alors, pour vivre, Lara gagne sa vie à Londres, en tant que coursière à vélo.

Et la vie n’est pas rose. Mais une personne de son passé la convainc de prendre son héritage, pour sauver la mémoire de son père. C’est à cette occasion que Lara entre en possession d’une clé, qui va la conduire aux travaux secrets de ce dernier.

Celui-ci était sur la piste du tombeau de la Reine Himiko, une sorcière qui semait la mort sur son passage. Lara va suivre les traces de son père, pour comprendre comment et pourquoi il a disparu.

La jeune Lara va devoir se surpasser pour survivre, et faire face à des dangers bien plus grands que ceux des rues de Londres.

Ce n’est qu’après cette initiation qu’elle deviendra Tomb Raider.

 

 

La Reine Himiko, la Mer du Diable et l’île de Yamatai

L’intrigue de Tomb Raider tourne autour de ces noms. En effet, dans le film, la Reine Himiko est enterrée sur l’île de Yamatai, située dans la Mer du Diable.

La réalité est plus nuancée.

Le Yamatai aurai été un royaume dirigé par la Reine Himiko, qui aurait disposé de pouvoirs surnaturels. Les historiens n’ont cependant aucune certitude quant à l’emplacement du royaume du Yamatai, pas plus qu’ils n’ont trouvé de tombeau pour la Reine Himiko. Cette dernière aurai vécu de 175 à 248.

Quant à la Mer du Diable, ou Triangle du Dragon, il se situe au sud du Japon, dans la Mer des Philippines.

La Mer du Diable partage des caractéristiques similaires au Triangle des Bermudes, tant en terme de disparitions que de phénomènes météorologiques inexpliqués.

 

Copyright 2017 WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC. AND METRO-GOLDWYN-MAYER PICTURES INC. / Ilze Kitshoff

 

A reprendre pour un scénario (attention spoilers)

L’intrigue autour de la Reine Himiko est à reprendre. Il y a bien évidemment la partie chasse aux trésors, mais il y a plus.

Car si tout laisse à penser qu’il y aura de la sorcellerie dans Tomb Raider, il n’en est rien.

Et le pouvoir de la Reine Himiko de semer la mort n’est en rien surnaturel : il s’agit juste d’une maladie très contagieuse à laquelle la Reine était immunisée en tant que porteuse saine. Rien de mystique donc, et c’est très bien amené tout au long du film.

Tomb Raider est une agréable surprise, bien mené et disposant de bonnes idées à adapter pour un jeu de rôle. Que demander de plus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *