Longue-ville: la cité ambulante





Le continent d’ Austérion prends de la consistance et de l’ampleur au fur et à mesure des différents suppléments publiés par l’équipe de De Architectura.

Après la Seigneurie de Both et Tal’Tikûr, voici l’arrivée de Longue-Ville, la ville-caravane du peuple Taganole.

Découverte de ce supplément complet, puisqu’il s’agit à la fois d’un bac sable scénaristique, d’une aide de jeu, de la description de Longue-Ville et du descriptif d’une société à part : celle des Taganoles.

Longue-Ville

Le monde d’Austérion est vaste et dangereux. Au nord, le continent est coupé en deux par la Crête du Dragon, une vaste chaîne de montagnes hostiles et froides. Pourtant, il fait que le commerce perdure, que les nouvelles se diffusent, que les villes de Kizar, Taleq, Bal’lor et Farsan soient reliées entres elles et que l’est et l’ouest se rencontrent.

C’est le rôle de Longue-Ville, la cité ambulante.

Trois à quatre fois par an, la cité voyage d’ouest en est et inversement. Là, au grès des saisons et des besoins, ce sont des milliers d’individus qui entament un long et pénible voyage. A bords des kazmoths, ces gigantesques bêtes de somme et leurs cabines capables de loger des dizaines de voyageurs, à bord de remorques ou encore de carrioles, abritant voyageurs et marchandises, le tout sous bonne escorte de cavaliers Taganoles et de leurs montures.

Le convoi s’étire sur des centaines de mètres en journée, lors des déplacements, mais lorsque vient la nuit et que Longue-Ville se repose, c’est une véritable cité, avec ses quartiers et ses codes, qui prend place dans les steppes sauvages.

Ici, tout est fait pour la sécurité et le confort des passagers et des marchandises, et les hôtes Taganoles veillent au grain.

Des siècles de traversés ont permis aux Taganoles d’avoir l’expérience nécessaire à la gestion et l’organisation d’une telle machinerie. Tout est pensé et organisé, de manière à éviter au maximum les imprévus, qui seront pourtant nombreux à chaque trajet.

Mais Longue-Ville, ce n’est pas qu’une caravane qui parcourt les steppes.

C’est tout une infrastructure et une organisation qui s’appuie sur des villes étapes et un savoir-faire millénaire, celui du peuple Taganole.

 

 

La société Taganole

Les Taganoles sont un peuple nomade, libre et pragmatique, qui possède une riche culture.

Dirigé par un Grand Conseil, dont les membres bougent régulièrement pour échapper à toute influence politique, les Taganoles possèdent la main-mise sur les déplacements d’un côté à l’autre de la Crète du Dragon.

Mais ce peuple possède aussi de nombreuses spécificités.

Le Grand Tout est une sorte de religion pour ce peuple, qui consiste en la croyance que tous les êtres-vivants sont liés. Et dans ce grand cycle de la vie, chaque action, bonne ou mauvaise, a des répercutions. Plus que partout ailleurs, cette croyance fait porter la responsabilité de ses gestes à chaque individu. Liberté et autonomie, responsabilité et harmonie, voici ce qui guide les Taganoles.

Attention cependant : cette façon de voir les choses ne fait pas des Taganoles des personnes que l’on peut sous-estimer et manipuler à sa guise. Le commerce et la responsabilité de Longue-Ville a conduit ce peuple à un pragmatisme certains lorsqu’il traite avec d’autres. Les geôles de Longue-Ville sont là pour le rappeler aux voyageurs impudents et imprudents.

Les Taganoles possèdent également un don psychique, qui se manifeste de deux façons : soit par un contact presque symbiotique avec les animaux, soit par une capacité à mémoriser des objets pour les faire réapparaître à un autre endroit. Cela a donner naissance à la profession des apparaisseurs, capable de mémoriser du fourrage dans une ville étape pour le faire apparaître dans Longue-Ville lorsque le besoin s’en fait sentir.

Intrigues et complots

Avec ses milliers d’âmes, ses marchandises et ses richesses, avec les dangers de la traversé, Longue-Ville offre de multiples possibilités d’intrigues et de complots. Et ce supplément vous en offre un certains nombres de pistes. En effet, chaque personnage décrit se voit ajouter un texte d’ambiance qui est une piste de scénario. Et toutes ces pistes sont compulsées dans un chapitre qui les réunit toutes et permet de faire un lien entres elles.

Un scénario complet est de plus intégré à l’ouvrage ,et décrit un peuple particulier en lien avec la traversé de Longue-Ville.

Enfin, les diverses descriptions du livre sont de grandes sources d’inspiration pour créer vos propres intrigues et intégrer vos personnages à la culture Taganole.

Complet, beau et facile à prendre en main, Longue-Ville réussit haut la main les deux objectifs que les auteurs (Guillaume Tavernier et Laurent B) se sont fixés : décrire la cité itinérante comme le ferait une guide touristique et constituer une aide de jeu pour tout MJ.

Vous pouvez acquérir Longue-Ville sur le site de De Architectura pour la somme de 49 euros.

Soutenez le blog et passer un excellent moment avec Hack le jeu de rôle https://wp.me/a7lynV-15n