SolAs, la Belle et la Bête version SF





Fini les vacances, c’est déjà la rentrée.

Et toute vacance s’accompagne d’un bon livre. Et j’ai eu la chance de lire Sol As, de Christine Barsi, un excellent livre de SF.

Dans un futur hypothétique, l’humanité exploite les astéroïde pour en soutirer toutes les ressources, notamment le précieux plasma.

Un de ces astéroïdes, surnommé Nadh ou SolAs, se place entre la Lune et la Terre, à 100 000 km de distance.

C’est sur ce dernier que Maylis Lhan va être envoyé pour son travail. Et ce qu’elle va y découvrir sera à la fois sa perte et sa renaissance.

Origine ou SolO

C’est ainsi que se nomme dorénavant la Terre. Et notre planète à subit quelques changements, notamment climatiques. Les anciens pays n’existent plus, remplacés par des blocs industriels qui dirigent au mieux de leurs intérêts.

Le plasma, ainsi que d’autres métaux et terres rares, sont devenues vitales à l’économie et à l’hégémonie des grands blocs industriel.

Ainsi, des guerres commerciales et militaires éclatent pour avoir la main mise sur ces ressources.

Il ne fait pas bon d’être seul sur Origine, et c’est pourquoi chacun se réunit avec d’autres par affinités ou par caste.

Maylis Lhan

C’est elle qui est au cœur de l’intrigue.

Jeune femme pleine de vie, intelligente et ambitieuse, son don la rend quelque peu associable. C’est en effet une sensitive, une personne aux sens et aux perceptions très affinés, sensible aux émotions des autres.

De SolAs à SolO, Maylis va découvrir que les choses et les êtres ne sont pas toujours ce à quoi il ressemble. Et c’est sa rencontre avec Ahdon Starks qui va faire basculer sa vie.

Jusqu’où sera telle prête à aller par amour, sur quoi est-elle prête à fermer les yeux, son amour inconditionnel, ainsi que ses choix, ne condamnent-il pas l’humanité ?

Autant de questions qui sont au cœur de ce roman.

 

Origine vue de SolAs

 

La Belle et la Bête

C’est une constance dans les romans de Christine Barsi, du moins dans Teralhen et Mutagenèse. Il y a un amour qui semble impossible, et qui « fait mal ».

SolAs n’y échappe pas.

D’autres thèmes chers à l’autrice y sont également abordés : science, biologie, sociologie et philosophie.

Le tout sous la forme d’un roman de science-fiction qui comprend action et suspense.

Christine Barsi a de plus affinée son écriture, et nous livre un roman fluide et très agréable à lire.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré SolAs, et j’attends la suite avec impatience.

Vous pouvez retrouver SolAs sur le site de 5 Sens Editions.

titre Hack le jeu de rôle est disponible en cliquant sur l'image.